"La musicothérapie est une pratique de soin, de relation d’aide, d’accompagnement, de soutien ou de rééducation, utilisant le son et la musique, sous toutes leurs formes, comme moyen d’expression, de communication, de structuration et d’analyse de la relation.

Elle s’adresse, dans un cadre approprié, à des personnes présentant des souffrances ou des difficultés liées à des troubles psychiques, sensoriels, physiques, neurologiques, ou en difficulté psycho-sociale ou développementale. Elle s’appuie sur les liens étroits entre les éléments constitutifs de la musique, l’histoire du sujet, les interactions entre la/les personne(s) et le musicothérapeute."

Le musicothérapeute est un professionnel de santé. Il a suivi une formation spécialisée en musicothérapie (...). Il connait et applique les règles éthiques et déontologiques de la profession, et travaille dans le strict respect du Code de déontologie."

        Source :  FFM

"Le musicothérapeute n’est pas un troubadour…

Il utilise la musique, le sonore mais aussi parfois le silence."

La musicothérapie s’adresse à toute population : nourrissons, jeunes enfants, adolescents, adultes et personnes âgées.

En fonction du contexte et du projet de soin ou d’accompagnement, les séances de musicothérapie peuvent être proposées de manière individuelle, groupale ou familiale. Il existe différentes techniques de musicothérapie, adaptées aux populations concernées.

Le musicothérapeute intervient dans de nombreux secteurs. Retenons :

 

LA SANTÉ — hôpitaux et cliniques et autres institutions de soin, dans de nombreuses spécialités comme les soins palliatifs, la rééducation fonctionnelle, la gériatrie, la santé mentale...

 

LE MÉDICO-SOCIAL — actions de prévention, notamment dans le secteur pédagogique et éducatif dans les établissements scolaires, le milieu associatif, psycho-social...

MAIS AUSSI — le secteur de la formation, la recherche, l’entreprise, sans oublier la pratique libérale en cabinet, à domicile ou en institution...